Dans la presse

Médias et extraits de presse

Médias grand public

RTM Oula, Radio Chaîne Inter, 2M, Radio 2M, Médi1TV, Médi1 Radio, Radio Aswat, Radio Plus, Luxe Radio, Hit Radio, la chaîne Tamazight 8, Atlantic Radio, …

Presse écrite

MAP, Le Monde, Le Matin, L’Opinion, l’Economiste, Aujourd’hui le Maroc, Al Bayane, Libération, Le Quotidien, Al Maghreb, Infomédiaire, Femmes du Maroc, Al Ittihad Al Ichtiraqi Hadath.com, …

Médias spécialisés

Babelfan, Guide Alink-Argerich Foundation des Concours Internationaux de Piano)

Quelques extraits de presse

«Ce qui nous réjouit est d’avoir tenu la route jusqu’à maintenant, et ce grâce à l’engouement de notre équipe et à la générosité de nos partenaires qui ne nous ont jamais laissés tomber. En faisant le bilan, cela nous fait plaisir de voir que notre persévérance a payé, puisque les résultats de notre travail sont perceptibles quand on voit le nombre croissant de personnes qui ont percé sur le plan professionnel. Que ce soit en tant que pianistes concertistes ou encore en exerçant d’autres métiers collatéraux. Ces structures sont aussi intéressantes à plus d’un titre pour notre pays, lui apportant un savoir-faire et un côté professionnel des plus perfectionnés», souligne Ghizlane Hamadi, présidente fondatrice et directrice artistique du Concours. Elle ajoute que les plus méritants ont été encouragés par l’octroi de Prix, de bourses de perfectionnement et de tournées de concerts au Maroc et à l’étranger. «Le jury et le public ont apprécié la participation des pianistes marocains au plus haut degré des épreuves. Donc, la mission du concours est pleinement justifiée, car il a permis à ces pianistes de se confronter à leurs pairs et aux décisions d’un jury international, et ainsi de s’aguerrir aussi bien au niveau technique que dans la compréhension des œuvres et la maturité musicale», renchérit Ghizlane Hamadi »

....
Le Matindu 30/11/2016

« Le Concours international de piano Son Altesse Royale la Princesse Lalla Meryem a soufflé sa douzième bougie le 24 novembre, avec la cérémonie de remise des Prix au Théâtre national Mohammed V. Le Grand Prix S.A.R. la Princesse Lalla Meryem a été remporté par une pianiste marocaine de 17 ans, Nour Ayadi. Une première pour cet événement international.

Organisé par l’Association les amitiés musicales, le Concours S.A.R. la Princesse Lalla Meryem constitue un beau projet qui a déjà donné ses fruits, en lançant de jeunes pianistes qui ont confirmé leur talent à l’intérieur comme à l’extérieur du Maroc, notamment Marouane Benabdallah, Sanae Zanane, Réda Bennani, Dina Bensaïd et Daniel Del Pino, pour ne citer que ceux-là. Cette douzième édition s’est distinguée, cette fois-ci, par la remise du Grand Prix à une jeune Marocaine, Nour Ayadi. Ainsi, après le traditionnel concert des lauréats, le Jury international, présidé par le Français Dominique Merlet, a annoncé le palmarès de cette édition qui restera historique puisque le Grand Prix S.A.R. la Princesse Lalla Meryem fut octroyé, pour la première fois, à la pianiste marocaine de 17 ans, Nour Ayadi. Le deuxième Prix de Virtuosité a été attribué ex aequo au pianiste italien Danilo Mascetti et à la pianiste ukrainienne Tetiana Shafran. Quelque 27 pays étaient représentés cette année à cet événement, où plusieurs jeunes Marocains se sont distingués pour leur talent et leur virtuosité »

....
Le Matindu 30/11/2016

« … le 8ème Concours International de Piano S.A.R. la Princesse Lalla Meryem aurait été une leçon de musique mais aussi une leçon de vie. Les jeunes ayant participé à l’édition 2008 ont saisi cette occasion pour sculpter et imaginer, à leur manière, un monde rythmé aux belles sonorités de la Musique. Un monde où seuls règnent et s’élèvent les voix de l’amour et de la paix »

....
Ilham KhalifiAujourd’hui le Maroc du 10/07/2008

« … la compétition était très serrée. C’est d’ailleurs ce que les initiateurs ont ambitionné, dès le départ pour mener à bien le projet de la promotion de la Musique classique au Maroc… »

« …cette manifestation a été l’une des plus marquantes dans l’histoire de la Musique Classique sous notre ciel… et pour cause l’association initiatrice de cet incontournable rendez-vous, l’Association Les Amitiés Musicales œuvre depuis le démarrage, à l’ancrage de cet art des plus nobles dans la culture.

En effet, aiguillonnée par la volonté d’assurer la formation musicale des jeunes, celle-ci a pris sur elle, depuis 1994, de garantir à ces derniers les moyens nécessaires pour apprendre les rudiments de la musique avant d’aiguiser leurs dons musicaux….une action qui a permis la découverte d’une ribambelle de jeunes talents venus d’ici et d’ailleurs… »

....
S. IsmaïliAl Bayane du 10/07/2008

« …ce concours suscite toute une bienfaisante agitation culturelle à Meknès et dans le reste du Maroc. Du coup, Jeux d’eau à la villa d’Este, Murmures de la forêt ou Soirée de Vienne de Liszt ou bien les Polonaises de Chopin ont vite fait le tour des ondes marocaines tant il est vrai que la musique classique est universelle. Il faut parfois venir jusque chez Ismail le Grand pour s’en rappeler, à Meknès, où c’est Lalla Meryem, une authentique descendante du sultan bâtisseur, qui patronne désormais le premier prix de virtuosité du Piano… »

....
Jean-Pierre Péroncel-HugozLe Monde du 03/04/2003