Adriano Jordão

Adriano Jordão est né en Angola en 1946.
Il a étudié au Portugal avec Helena Sá e Costa et d’autres professeurs. En 1967, la Fondation Calouste Gulbenkian lui a offert une bourse qui lui a permis de faire une année d’études supérieures aux États-Unis d’Amérique. En 1969, après avoir terminé le cours supérieur du Conservatoire National de Lisbonne avec la plus haute distinction, dans la classe Helena Matos, il continue ses études à Paris, sous la direction d’Yvonne Lefébure.
Il a remporté des prix dans plusieurs concours portugais et internationaux, dont le 1er prix du concours international Debussy en France.

La carrière artistique d’Adriano Jordão l’a conduit dans toute l’Europe, l’Amérique du Nord et du Sud, ainsi qu’en Afrique et en Asie.
Après ses débuts américains aux États-Unis (avec le Kingsport Symphony du Tennessee), il a joué à San Francisco, Washington, Boston et New York, au Lincoln Center (avec le New Orchestra of Boston sous la direction de David Epstein) au Carnegie Hall (avec le Queen’s Symphony sous John Neschling) et aussi au Canada.
Ses concerts au Brésil, dans toutes les grandes salles, au Mexique, au Venezuela, au Paraguay, comme en Afrique (Sénégal, Cap Vert, Angola et Mozambique) ou en Asie (Inde, Thaïlande, Chine, Corée, Japon) connaissent toujours un grand succès. Adriano Jordão est également apparu, outre le Portugal bien sûr, en Espagne, France, Belgique, Pays-Bas, Allemagne, Italie, Autriche, Finlande, Russie, Biélorussie, Ukraine, République tchèque, Slovaquie, Hongrie, Roumanie, Grèce, Turquie.

Il a collaboré avec tous les meilleurs chefs d’orchestre portugais ainsi qu’avec des chefs de renommée internationale tels que Alain Lombard, Sandor Végh, Claudio Scimone, Van Remoortel, Richard Treiber, Christian Mandeal, Horia Andreescu, David Epstein, Peter Feranec, Nicholas Kremmer, Nicholas Braithwake, y compris également plusieurs maestros chinois comme Muhai Tang, Yuan Fang ou Chen Zou Huang.

Amoureux de la voix humaine, il a collaboré avec des superstars comme Ileana Cotrubas, Peter Schreier, Teresa Berganza, Katia Ricciarelli, Julia Hamari, Lella Cuberli ou Alfredo Kraus.

Il est le fondateur et directeur du Festival International de Musique de Macao pendant les cinq premières années, directeur artistique du Festival de la Casa de Mateus et du Festival des Açores dans toutes leurs éditions, et également directeur artistique du Festival de Musique de Sintra.

Diplômé en droit de l’Université de Lisbonne, il a reçu le titre d’Officier de l’Ordre des Arts et des Lettres du gouvernement français ainsi que la Médaille du Mérite de l’Ordre Souverain de Malte, entre autres distinctions. En 2018, il a reçu le titre de citoyen d’honneur de Brasilia.

De 2004 à 2011, il a été conseiller culturel du Portugal au Brésil, et de 2013 à 2016, membre du conseil d’administration d’Opart, organisme gérant l’Opéra national et du Ballet du Portugal.

En octobre 2016, il s’est rendu à Macao, où il a été invité par le gouvernement de Macao à participer au 30ème Festival International de Musique de Macao, qu’il a fondé en 1986 et a inauguré ce festival par un récital pour commémorer ses cinquante ans de carrière artistique.
En 2017, il a entrepris une tournée avec le Quarteto Arabesco dans différentes villes du Portugal et s’est produit en récital et avec orchestre en Thaïlande, au Maroc, au Brésil, et à Istanbul à l’invitation des Nations Unies commémorant la Journée internationale de la Femme.
Au Portugal, en 2017, 2018 et 2019, il a effectué une importante tournée avec le Chœur Gulbenkian, où il a joué en soliste dans la Petite Messe Solennelle de Rossini, dirigé par le chef d’orchestre Michel Corboz.
En 2018, il est retourné au Brésil et au Maroc, en plus de sa présence dans plusieurs festivals au Portugal.
L’année 2019 a commencé par des concerts à Macao / Chine, suivis de plusieurs concerts et récitals au Portugal, des concerts au Brésil à Rio de Janeiro et Brasilia avec orchestre, au Maroc, entre autres pays, pour célébrer ses cinquante ans de carrière internationale.

Parallèlement à son activité de pianiste, Adriano Jordão est, depuis 2016, le directeur artistique du Festival International de Musique de Mafra.